AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 김호철 || FINIT ! ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Messages : 6
Here since : 14/06/2010

MessageSujet: 김호철 || FINIT ! ||   Ven 25 Juin - 21:51

P U P I L
2 0 A N S
H O M O S E X U E L
Kim Ho Chul
feat lee chi hoon
Sexe : Masculin.
Né le : 12 octobre 1990
À : Pusan. Corée du Sud.
Groupe Sanguin : A+
Famille : Ho Chul n’est pas tombé du ciel un beau matin, évidemment. On peut remercier Monsieur et Madame Kim pour toutes ses années à prendre soi de lui, à en faire « un grand garçon ».
Ho Chul est le fruit de l’union de deux pôles totalement opposés. Sa mère, bien que tendre et douce lorsque l’occasion se présente, est surtout une femme pleine de vie, prête à tout pour son enfant. Si elle se doutait des malheurs dont est victime son rejeton, elle serait bien capable de tirer sur tout ce qui bouge. Pour cette raison, Ho Chul ne se confie pas à elle : sa réaction démesurée pourrait lui attirer bien plus d’ennuis qu’il n’en a déjà.
De l’autre côté, son père est d’une froideur qui repousserait même le plus affectueux des chiens. S’il était fier de son fils lorsque celui-ci était petit et un homme en devenir, ce n’est plus le cas désormais. Il aurait voulu avoir un fils, pas cet espèce de trouillard à la voix douce qui pose ses fesses comme une précieuse pour prendre son petit déjeuner.
Vous n'espérez tout de même pas que le jeune homme se tourne vers un paternel qui le méprise et le considère comme un parasite ? Si Ho Chul venait à se plaindre, il ne ferait que donner le bâton pour se faire battre.


Comment est votre personnage

  • en apparence :
    « L’apparence montre et démontre. »

    On ne voit pas Ho Chul. Il disparait, se fond dans les murs. Dans les couloirs bondés, il est toujours celui qui se retrouve couverts de bleus, écrasé contre un mur – quand il ne se fait pas tout simplement emporté par la foule, pas forcément dans la direction voulue. Le jeune homme ne marque pas les esprits. Qui se souviendrait du garçon timide qui a violemment rougit lorsqu’on lui a demandé s’il était libre pour un karaoké après les cours ? Si la timidité est au départ un caractère plutôt attirant, pour les joues écarlates, la voix qui tremblent, et le rire un peu retenue, elle devient très vite un handicap dans la vie de touts les jours. D’autant plus quand on est atteint d’une timidité presque maladive, qui vous empêche d’avoir une discussion normale avec quelqu’un.
    A le croiser dans les couloirs, Ho Chul apparait tout de suite comme l’adolescent réservé qu’il est. Ses professeurs l’apprécient pour son travail sérieux, mais même eux doivent bien reconnaître que s’ils ne le poussaient pas, Ho Chul n’ouvrirait jamais la bouche. Quand au professeur de sport, eh bien, il n’a jamais vu cet élève.
    Personne ne s’intéresse vraiment à Ho Chul. Certain(e)s remarquent néanmoins son physique avantageux, mais cette réserve apparait comme de la distance, et on le pense mystérieux alors que le seul mystère qui plane autour du jeune homme, c’est ce qu’il a bien pu faire dans une vie antérieure pour que celle-ci le ridiculise en permanence.


  • en profondeur :
    « Le plus courageux des chevaliers porte une capeline pour se protéger. »

    S’il faut du temps pour qu’Ho Chul cesse de rougir violemment à chaque fois qu’il entrouvre la bouche, ce qu’il laisse apparaître comme personnalité n’en est pas moins surprenante. Qui oserait penser qu’un jeune homme qui passe son temps à se faire le plus discret possible soit si optimiste ? Lui qui n’ouvre jamais la bouche et se laisse marcher dessus –à croire que sa vocation profonde est de terminer en carpette de salon- croit dur comme fer il y a du bon partout, et pardonne à tour de bras ses bourreaux. Trop naïf, il reste persuadé que le monde idéal existe déjà, qu’il suffirait d’un peu de bonne volonté pour le construire.
    Heureusement pour tous ceux qui l’ont un peu trop bousculé au cours de son existence, Ho Chul n’est pas rancunier. Parce qu’il y a de quoi devenir fou avec les traitements tous plus humiliant les uns que les autres. Ne faisons pas croire que le coréen est le souffre-douleur attitré de l’université entière. Mais Ho Chul semble avoir un don pour tomber sur des personnes qui ne font pas grands cas de son avis et usent sans scrupules de la gentillesse à toute épreuve du jeune homme.
    Son dernier petit ami en date par exemple. Ho Chul y croyait dur comme fer. Il avait même banni sa timidité maladive et s’était laissé convaincre qu’un baiser par-ci par-là de temps en temps ne pouvait pas faire de mal. Romantique et fleur bleue jusqu’au bout des ongles, le coréen s’était fait aux regards un peu angoissants qui se posaient sur lui dans les couloirs. Il savait bien que tout ça aurait une fin, mais il l’espérait la plus éloignée possible. Quand son copain de l’époque lui avait appris qu’il devait partir, Ho Chul s’était juste dit que ce serait plus difficile de ne plus le voir entre chaque cours, mais en aucun cas que la fin tant redoutée était arrivée. Il s’est donc fait jeter comme un malpropre après six mois de relation, parce que l’autre estimait que parcourir une dizaine de kilomètres juste pour coucher, ça ne valait pas le coup.
    Et bien qu’il se soit senti humilié comme jamais, Ho Chul n’a ni crié ni insulté le pauvre hère qui lui faisait face. Il s’est contenté de murmurer du bout des lèvres que c’était « sans doute mieux comme ça. »

  • en amour :
    « Le prince charmant s’est perdu dans un bordel, mais il ne tardera pas à arriver. »

    Que Ho Chul se montre désarmant de sincérité et de fraicheur ne semble pas être suffisant. Pourtant, quand son petit cœur se met à battre un peu trop fort, le jeune homme affiche un sourire à toute épreuve et se montre aussi affectueux que le besoin d’intimité le laisse permettre. Sa naïveté parfois enfantine quand aux sentiments peut prêter à sourire, mais le jeune homme a une vision si romantique des relations amoureuse que tout va très lentement avec lui. Du moins, c’est désormais la décision qu’il a prise. Il ne se laissera plus culbuter dès le premier soir sous prétexte que son cœur fait des siennes. Il espère juste pouvoir tenir cette résolution et ne pas céder comme l’être faible qu’il est. D’un autre côté, il garde le souvenir cuisant du rire mesquin de l’un de ses amants, et ne supporte pas d’être associé à « une vierge effarouchée ».
    Quand bien même il semble être un garçon facile cédant à toutes les avances, Ho Chul est d’une fidélité à toute épreuve. Sa timidité disparait lorsqu’il s’agit de sentiment, et l’adolescent n’apprécie que très peu qu’on le prenne pour ce qu’il n’est pas.
    Mais lorsqu’il s’agit de rupture, revient le personnage vide qui se laisse bringuebaler comme une poupée de chiffon désarticulée. Il ne doit pas être très bien considéré pour être traité de la sorte.
    Il faut dire que l’histoire la plus dégradante pour son amour propre, bien que totalement secrète –ne manquerait plus qu’il y ai eu des témoins de sa honte !- est aussi celle qui l’a convaincue qu’il devait à tout prix s’endurcir.
    Sortir avec un homme plus âgé, ce n’était pas la première fois. Avec un minois aussi séduisant, Ho Chul a toujours trouvé chaussure à son pied. Mais après plusieurs mois de liaisons gardée secrète, l’adolescent s’attendait certainement à tout sauf à se retrouver un jour devant une porte close et un message sec « mieux vaut que l’on s’arrête là. J’ai une situation tu comprends. ». Justement non. Quand il s’agit des battements frénétiques de son cœur, Ho Chul a tendance à croire que le reste importe peu.

  • en amitié :
    « Même si tu tombes encore, garde bien ma main dans la tienne. »

    Même s’il ne saute pas au cou de ses amis dans une étreinte passionnée et suante d’amour, Ho Chul tient énormément à ces rares personnes qui prennent soin de lui, qui s’inquiètent ne serait-ce qu’un peu lorsqu’il manque un cours ou a l’air un peu pâle.
    Pour autant, même si les deux ou trois amis qu’il ose considérer comme tels sont presque ses divinités personnelles, Ho Chul estime qu’il ne doit pas empiéter sur leur propre vie. Sa réserve reprend le dessus. Bien que son affection soit sans bornes et qu’il se plie avec plaisir aux quatre volontés de ses proches, l’adolescent ne confie ses problèmes que très rarement, et cherche toujours à se débrouiller seul avant d’envisager la possibilité d’une main à laquelle se raccrocher.
    Dans son cerveau d’atrophié des relations humaines, Ho Chul considère les relations d’amitié sous un angle différent de la quasi-totalité de la population. Les relations amicales basées sur du donnant-donnant, le soutien mutuel, ce genre de chose, Ho Chul n’arrive pas à s’y faire. De nature, le jeune homme est soumis aux autres, craintif. Pour ses amis, il donne sans compter, que ce soit de son temps, de son argent ou ce qu’il pourra, mais lors qu’il s’agit de recevoir, le coréen se tortille comme un vers, devient rouge pivoine et refuse tout net.
    C’est pour cela aussi qu’il porte seul le poids de ses humiliations, de sa honte et de sa timidité à rendre fou un curé. Dès qu’il envisage de se confier, l’adolescent se fait l’impression d’un enfant gâté de cinq ans qui court dans les jupes de sa mère pour se plaindre, incapable de se débrouiller seul comme un grand. En contrepartie, Ho Chul ne sait pas se débrouiller seul, encore moins comme un grand. Mais il refuse malgré tout que ses amis s’apitoient sur son sort.




Santé


    « T’auras beau racoler, le jour où t’ouvriras un livre, on arrêtera de te prendre pour une mijaurée. »

    Les études. Ho Chul ne se sent pas à l’aise dans une salle de classe, enfermé avec trente adolescents qui ricanent dans le dos de leur professeur, qui se réunissent à la fin des cours pour entamer des discussions ponctuées d’exclamation et de gestes brusques. Le coréen a l’impression de ne pas être accepté. Pourtant, il est apprécié par ses professeurs, et certains élèves l’aiment bien, ne serait-ce qu’en souvenir des cours du soir qu’il leur a donné gratuitement et grâce auxquels ils ont pu remonter la barre.
    Quand à ses parents … Sa mère étant hors concours en ce qui concerne une hypothétique impartialité à son sujet, nous nous pencherons sur l’avis de son père. Eh bien, malgré la déception permanente que représente Ho Chul pour son paternel, ceci ne peut pas lui faire de remontrances ouvertes : Ho Chul est un excellent élève. Ce n’est peut-être pas un homme, le genre un peu rebelle qui tape sur les plus faibles pour assurer sa supériorité –chose qu’aurait secrètement préférée son père – mais Ho Chul est à couvert du tire à feu ouvert grâce à des capacités intellectuelle bienfaitrices.
    Alors, pour rester dans les bonnes grâces de sa bonne étoile qui lui assure au moins l’indifférence salvatrice de son paternel, Ho Chul doit rester dans les premiers de sa promotion. Et tout ce stress, cette angoisse de ne plus être parmi les meilleurs et de devoir à nouveau ramper comme un gamin, le visage ravagé par les larmes, Ho Chul finit par ne plus le supporter. Il est sans doute le plus gros fumeur de toute la ville. Et il ne dit pas non à un verre pour se réchauffer les soirs d’hiver. En revanche, l’idée même d’envoyer son cerveau en l’air lui déplait. La drogue, c’est bon pour ceux qui n’ont plus rien à perdre. Et ce n’est pas le cas d’Ho Chul. Il ne lui reste peut-être pas grand-chose, mais le peu auquel il peut se raccrocher, Ho Chul ne tient pas à le perdre.




Niveau d'Études

Deuxième année - Littérature

Comportement en classe

♥ ♥ ♥ ♥

Résultats scolaires

♥ ♥ ♥ ♥

Popularité auprès des élèves

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Test rp

Spoiler:
 


CHOO'

Age : 18 ans.
Code : Ok by D.M
Fréquence de connexion : 7/7
Avis : J'aime ~ ♥
Comment avez-vous connu le forum ?ò_ô

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 15
Here since : 30/05/2010
Age : 29
From : Seoul
My mood : impassible
I am : Je doute que cela t'intéresse. Si c'est le cas un conseil, ne cherche pas à savoir.

MessageSujet: Re: 김호철 || FINIT ! ||   Ven 25 Juin - 21:52

CHOO !
Petite veinarde du bac de maths èwé

Bienvenue ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 6
Here since : 14/06/2010

MessageSujet: Re: 김호철 || FINIT ! ||   Ven 25 Juin - 21:54

    Ehehe. J'ai géré dans toute les matières de toute façon ~
    Thank you ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

I'm the : Byeonhwa Boss
Messages : 83
Here since : 12/04/2010
Age : 28
From : Séoul
My mood : no mood

MessageSujet: Re: 김호철 || FINIT ! ||   Ven 25 Juin - 22:21

J'adore ta façon d'écrire! OwO
J'ai bien rigolé sur certains passages! XD
Et je veux un lien ♥.♥

It's done

    Ça y est! Tu as passé le cap et tu es validé!
    L’équipe de Byeonhwa Project te souhaite la bienvenue. ^w^

    Tu peux à présent:
    • Faire ta fiche de relations et de RP.
    • Demander un binôme et/ou une chambre.
    Flooder et jouer avec nous.
    • Poster ton premier RP dans le forum.
    • Et surtout ne pas oublier de t’amuser! ♥

    L’équipe de Byeonhwa Project.


_________________
    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://byeonhwa-project.forumactif.com


avatar

Messages : 6
Here since : 14/06/2010

MessageSujet: Re: 김호철 || FINIT ! ||   Ven 25 Juin - 22:59


    *O*
    Merci, je suis flattée ~
    Je cours, je vole, je me mange une poutre, faire tout ce qui est marqué *w*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: 김호철 || FINIT ! ||   

Revenir en haut Aller en bas
 

김호철 || FINIT ! ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Byeonhwa Project :: Bureau du Proviseur :: « Au tableau, vite ! » Présentations :: « Admis ! » Fiche Validées-